Publié le

Syndrome naviculaire

Syndrome Naviculaire de chevaux

Le syndrome naviculaire de chevaux est une maladie bien connue et redoutée des cavaliers. Elle est classiquement responsable d’une boiterie chronique antérieure à l’origine d’une retraite prématurée des chevaux.

Les causes du syndrome naviculaire de chevaux sont multiples et ne sont pas totalement élucidées. Elle correspond à des lésions non seulement de l’os naviculaire mais aussi des tissus mous environnants (tendons, ligaments, bourse). 

Définition

Même si le terme de maladie naviculaire est couramment employé dans le monde du cheval, le terme plus exact est « syndrome podo-trochléaire« . Il  correspond à une douleur en regard de l’os naviculaire et des structures qui l’entourent, constituant l’appareil podo-trochléaire. 

Précisément, cet appareil se constitue de :

  • l’os naviculaire ou os sésamoïdien distal
  • un tendon appelé tendon fléchisseur profond du doigt 
  • des ligaments
  • une bourse podo-trochléaire.
Syndrome naviculaire
Syndrome naviculaire

L’os naviculaire, impliqué dans le syndrome naviculaire de chevaux, évidement, se situe entre la deuxième et la troisième phalange. Il relie à ces phalanges par des ligaments assurant sa stabilité. La bourse podo-trochléaire, poche contenant du liquide et entourée d’une membrane, se situe juste en arrière de l’os naviculaire. Le tendon fléchisseur profond glisse sur l’os naviculaire en arrière de la bourse.

  • EQUIGESIC

    EquiGesic

    Note 4.50 sur 5
    92,00 TTC
    Ajouter au panier
  • PROFLAMAID PLUS

    Proflamaid Plus

    Note 5.00 sur 5
    132,001 144,00 TTC
    Choix des options

Syndrome podo-trochléaire

Le syndrome podo-trochléaire se caractérise par des signes cliniques de douleur lors de l’extension inter-phalangienne distale, qui est maximale lorsque le membre est en arrière de la verticale. En effet, c’est dans cette position que la pression exercée sur l’appareil podo-trochléaire est la plus importante : le tendon fléchisseur profond se tend et appuie sur l’os naviculaire provoquant la douleur. Toutes les structures de cet appareil peuvent être touchées, ensemble ou séparément,  avec, par exemple : 

  • Fracture, ostéolyse (destruction du tissu osseux), sclérose (épaississement du contour de l’os), présence d’ostéophytes (excroissances osseuses à la surface de l’os) – Atteinte de l’os naviculaire
  •  Tendinite (inflammation du tendon) – Atteinte du tendon fléchisseur profond du doigt
  •  Bursite (inflammation de la bourse)  –  Atteinte de la bourse naviculaire
  •  Desmite (inflammation d’un ligament), présence d’enthésophytes (cicatrisations osseuses au niveau de l’attachement du ligament avec l’os)  – Atteinte des ligaments

Cette affection touche préférentiellement les chevaux de selle, les Quarter-horse.

Signes cliniques

Cette affection, souvent localisée aux antérieurs, peut être unilatérale (un seul membre touché) ou bilatérale (les deux antérieurs sont touchés).

Au repos, le cheval adopte parfois une position antalgique : il a tendance à poser l’antérieur concerné en pro-traction (c’est à dire vers l’avant) afin de se soulager. Lors de problème chronique, on observe parfois une atrophie du pied qui apparaît plus haut, plus vertical et plus étroit. C’est une atrophie consécutive à l’application de contraintes moindres sur le pied affecté.

A l’effort, on observe classiquement une boiterie chronique d’apparition insidieuse avec des phases plus ou moins douloureuses. Les allures apparaissent étriquées : c’est notamment la phase postérieure de la foulée (lorsque le membre est en arrière de la verticale) qui est raccourcie. La boiterie est classiquement aggravée sur sol dur et sur le cercle à main correspondante (si la douleur est localisée à l’antérieur droit, le cheval boite plus à main droite).

La boiterie peut avoir différentes caractéristiques selon les structures touchées. Sur un sol dur, la boiterie s’accentue lors des lésions de l’os naviculaire. Alors qu’une lésion des tissu mous, provoque une boiterie plus intense sur sol mou et à chaud. 

Diagnostic

Un examen statique (au repos) et un examen dynamique composent l’examen clinique :

Syndrome naviculaire de chevaux
Examen statique

Le test de la planche consiste à poser le pied du cheval à l’extrémité d’une planche et à faire soutenir le membre controlatéral (l’autre antérieur) par un aide. La planche soulevée ensuite progressivement à son extrémité opposée afin de mettre en tension l’appareil podo-trochléaire. Il s’agit ensuite de relever les manifestations de douleur chez le cheval (par exemple, il lève l’encolure, tremble ou saute de la planche). L’interprétation est cependant délicate surtout chez des chevaux jeunes et/ou anxieux. 

Une anesthésie de la partie distale du pied peut être réalisée après avoir vérifié l’absence de fracture du pied à l’aide d’une radiographie. Si la locomotion s’améliore par l’anesthésie, on en déduit que la douleur est localisée dans la partie distale du pied. Toutefois on ne peut conclure de façon certaine à un syndrome podo-trochléaire. 

Il n’est pas rare que l’anesthésie d’un pied provoque l’apparition d’une boiterie d’aspect similaire sur l’autre pied. En effet, cette maladie est souvent bilatérale. C’est possible de la voir plus marquée sur un des deux antérieurs, ce qui masque la douleur de l’autre pied. 

Il est ensuite nécessaire d’associer deux techniques d’imagerie : la radiographie (observation de l’os naviculaire) et l’échographie(observation des tissus mous). 

L’IRM (Imagerie par Résonnance Magnétique) est l’examen de choix : elle permet de faire un bilan complet et précis de la région. Cette technique est cependant coûteuse et peu répandue dans certaines régions. 

Traitement

Le traitement du syndrome naviculaire de chevaux est variable selon la sévérité des signes cliniques, les structures touchées, les lésions observées ainsi que la charge de travail demandée au cheval. Il a pour but de soulager le cheval en réduisant la douleur. Il ne peut cependant pas guérir le cheval : cette affection est dégénérative et s’aggrave au cours du temps. 

Lorsque le cheval boite intensément, il convient de le mettre au repos au pré. Ceci pour permettre la diminution de l’inflammation des tissus mous et/ou le remodelage de l’os. 

La mise en place d’une ferrure adaptée est primordiale. Elle a pour but de réduire la tension exercée sur l’appareil podo-trochléaire. 

Le but est donc :

  • de favoriser le départ du pied (en diminuant la couverture du fer en pince et en augmentant le « rolling » : biseautage du fer en pince et en mamelle pour diminuer le bras de levier antérieur) 
  • de soutenir les talons (en augmentant la surface d’appui sur les talons)

Il est possible d’utiliser deux types de fers :

  • l’ « egg bar shoe » : fer ovale fermé biseauté sur les bords
  • le fer à l’envers (ou fer Napoléon)

Une bonne communication entre le vétérinaire et le maréchal-ferrant est donc primordiale. 

Source : www.haras-nationaux.fr

Produits pour le syndrome naviculaire de chevaux

ProflamAid Plus 50g/jour

EquiGesic 10g/jour si besoin

A utiliser normalement minimum 4-6 semaines.

Une fois que votre cheval n’est plus boiteux vous pouvez changer pour ProflamAid. Avec une dose de 10-30g par jour, en augmentant seulement avant un travail difficile, une compétition ou un sol dur.

Consulter la posologie

Naviculaire - Compléments alimentaires pour chevaux - Horsefeed
Compléments alimentaires pour chevaux – Horsefeed

Articles d’intérêt

Ulcère du chevalFourbure / PododermatiteCheval de courseEnquête dans les écuries de courseRecommandations nutritionnellesLocomotion et pathologies du cheval de sportStress oxydant du cheval de sportMinéraux pour le chevalHerbes et plantes pour le chevalSole enflammée, pied du chevalProblèmes de sabotsAbcèsNutrigénomique équineCompléments alimentaires pour chevaux Hi FormCheval de sportComposants des produits Hi FormAnémieAnhidroseAllergies du chevalPrésentation du cheval de courseVitamines pour les chevauxIntroduction au cheval de courseAccident / BlessureHistorique du cheval de sportHorsefeed Distributeur de Performance sera présent au Salon sur le Bien-être du Cavalier et du ChevalVictoire de David Cottin dans le Prix Xavier de Chevigny à PauTrès belle 4ème place pour Cédric Angot et Saxo de la CourCédric Angot sans faute au MansLa jumentL’étalonProblèmes de reproduction chez les chevaux

11 réflexions au sujet de « Syndrome naviculaire »

  1. […] osseux, Verrues / Sarcoïdes, Maladies orthopédiques, Ischio-jambiers / Tendons / Ligaments, Naviculaire, Chevaux nerveux, Perte de poids, Perte d’appétit, Prise de muscles, ligne du […]

  2. […] Veuillez lire notre article sur le Syndrome naviculaire. […]

  3. […] le cheval, Stress oxydant du cheval de sport, Minéraux pour le cheval, Allergies du cheval, Syndrome naviculaire, Anhidrose, Historique du cheval de sport, Cheval de sport, Composants des produits Hi […]

  4. […] présent au Salon sur le Bien-être du Cavalier et du Cheval, Problèmes hormonaux du cheval, Syndrome naviculaire, Minéraux pour le cheval, Introduction au cheval de […]

  5. […] nutritionnelles, Récupération / Convalescence, Sole enflammée, pied du cheval, Syndrome naviculaire, Problèmes de sabots, Compléments alimentaires pour chevaux Hi Form, Cheval de course, Cheval […]

  6. […] de sport, Cheval de course, Composants des produits Hi Form, Recommandations nutritionnelles, Syndrome naviculaire, Tissus osseux, Système respiratoire des chevaux, Ecuries et entraîneurs de chevaux de […]

  7. […] Introduction au cheval de course, Herbes et plantes pour cheval, Stress oxydant du cheval de sport, Anhidrose, Historique du cheval de sport, Locomotion et pathologies du cheval de sport, Coliques, Recommandations nutritionnelles, Allergies du cheval, Alimentation pour cheval, Tissus osseux, Stress oxydant et arthrose des chevaux de sport, Enquête dans les écuries de course, Ecuries et entraîneurs de chevaux de course, Acides aminés, Problèmes hormonaux, Syndrome naviculaire […]

  8. […] aminés, Herbes et plantes pour le cheval, Allergies du cheval, Cheval de course, Syndrome naviculaire, Présentation du cheval de course, Introduction au cheval de course, Recommandations […]

  9. […] pour le cheval, Historique du cheval de sport, Sebastien Marino, Stéphanie et Markus Nigge, Syndrome naviculaire, Recommandations nutritionnelles, David Cottin, Cédric Angot au Mans, Cédric […]

  10. […] / Pododermatite, Sole enflammée, pied du cheval, Accident / Blessure, Abcès, Syndrome naviculaire, Recommandations nutritionnelles, Cassio Rivetti, Enquête dans les écuries de course, Acides […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *