Publié le

Etalon

Étalon

Cet article consacré à l’étalon est la suite des articles consacrés au dossier Reproduction des chevaux.

La sélection, l’amélioration de la fertilité et l’élimination des reproducteurs stériles sont les bases essentielles d’un élevage rentable.

Etalon

Dossier Reproduction du cheval : voir les articles dans ce dossier.

  • EQUIGESIC

    EquiGesic

    Note 4.50 sur 5
    92,00 TTC
    Ajouter au panier
  • OXYDANE

    Oxydane

    Note 4.50 sur 5
    150,00660,00 TTC
    Choix des options
  • PROFLAMAID PLUS

    Proflamaid Plus

    Note 5.00 sur 5
    132,001 144,00 TTC
    Choix des options

Appareil génital de l’étalon

L’étalon est aujourd’hui un élément très lucratif de l’élevage. Si la fertilité normale relève principalement des facteurs de milieu : alimentation, hygiène corporelle, exercice physique, etc. Des facteurs héréditaires jouent un rôle déterminant dans l’apparition des troubles sexuels : libido insuffisante, anomalies spermatiques.

L’appareil génital de l’étalon s’apparente à celui des autres mammifères domestiques. Il est du type exorchide c’est-à-dire avec des bourses détachées comme chez l’homme.

L’étalon peut se reproduire physiologiquement toute l’année mais de part la saisonnalité de la jument, il exprime son comportement sexuel en même temps que sa compagne. Comme celle-ci, ce comportement est sous influence hormonale.

Régulation hormonale

Chez le mâle, les hormones sont dites testiculaires. La glande interstitielle du testicule élabore les hormones mâles ou androgènes et, à faible dose, des hormones sexuelles femelles. Les 2 hormones androgènes sécrétées par les cellules de Leydig sont la testostérone et l’androstène-dione.

L’élaboration des androgènes testiculaires est contrôlée par les hormones de l’hypophyse, organe glandulaire situé à la base du crâne sous le cerveau.

Son intervention explique partiellement les phénomènes d’attraction sexuelle par des facteurs sensoriels : vision, ouie, olfaction ; et la régulation des saisons sexuelles par des facteurs d’environnement : lumière et température.

Sous l’effet de ces stimuli, l’hypophyse sécrète l’ICSH (Interstitial Cell Stimulating Hormon) qui agit sur les cellules interstitielles de Leydig (véhiculation par le sang) et provoque la sécrétion de testostérone.

Etalon
Etalon — Par Arsdelicata

Androgènes

Les androgènes appartiennent en effet à la même famille chimique que les oestrogènes et la progestérone. L’androstène-dione est ainsi considérée comme le précurseur de la testostérone. L’équilibre dans la production de ces 2 androgènes est ainsi en fonction de l’âge et de l’espèce. L’androstène-dione prédomine cependant chez le jeune. Après la puberté, le rapport de ces deux hormones s’inverse, la testostérone devenant ainsi l’androgène principal de l’adulte.

Les androgènes sont en effet responsables du comportement mâle. Cependant, ce rôle se manifeste par la différence de modèle et de comportement observé entre un animal entier et un animal castré. Ils activent ainsi la croissance et l’action sécrétoire des glandes annexes et jouent un rôle très nuancé dans la spermatogenèse.

Comme pour la production d’androgène, une autre hormone de l’hypophyse : la FSH agit sur les tubes séminifères pour accélérer ainsi la spermatogenèse. La testostérone a aussi une action anabolisante vis-à-vis des protéines et intervient tout spécialement dans deux territoires. Ceux-ci sont le tissu osseux et les muscles du squelette.

Développement musculaire

C’est pour cela que les étalons ont un développement musculaire de l’encolure, des épaules, du dos et de la croupe plus important. Ce développement s’associe ainsi au comportement du cheval dans la nature. Car pour conquérir les juments et dissuader les autres mâles, l’étalon gonfle ses muscles et fait le beau en paradant.

En comparant un étalon et un hongre (mâle castré), on peut voir en effet assez nettement la différence physique. Et donc l’action des hormones stéroïdiennes. Cependant, ceci n’est pas forcément très net entre tous les chevaux.

L’hypersécrétion d’androgènes due à un dérèglement du système nerveux central peut être à l’origine de troubles du comportement chez certains chevaux entiers. Ils présentent alors une hypersexualité peu compatible avec des performances sportives. Enter autres, nervosité au boxe, hennissements fréquents, grattements avec les antérieurs ainsi qu’une rivalité très marquée. Mais aussi, comportement agressif vis-à-vis des hommes, fréquence de la masturbation…

Articles d’intérêt

Problèmes respiratoiresPosologies des produitsHistorique du cheval de sportLa jumentCheval de sportHerbes et plantes pour le chevalPrésentation du cheval de courseSole enflammée, pied du chevalReproduction des chevaux gérée par l’hommeStress oxydant et arthrose des chevaux de sportAnémie équineMonte en libertéRespiration du chevalMinéraux pour le chevalSystème respiratoire des chevauxAlimentation pour chevalColiques chez le chevalAllergies du chevalEcuries et entraîneurs de chevaux de courseCheval de courseLocomotion et pathologies du cheval de sportAcides aminés, Problèmes de reproduction chez les chevaux

Actualités

Grand Prix 140 ProMagnifique victoire de David Cottin dans le Grand Cross de Pau, Prix Gaston de BatailleTrès belle 4ème place pour Cédric Angot et Saxo de la CourVictoire de Ziveri et Pauline DominoisMagnifique doublé pour David CottinVictoire de Vataman et Pierre DubourgCédric Angot sans faute au MansVictoire de David Cottin dans le Prix Xavier de Chevigny à PauSebastien Marino et Kirkly à PornichetLes tricolores montent sur la 3ème marche du podium à DublinCédric Angot toujours au top !Victoire de Kevin Nabet et EasyLand à PauTête de corde pour ELEGANT STAR et KEVIN NABETPrix Jbeniana, Victoire de Dem El Ezz et A.B. GouiderCSI*** Haardelot : Prix Allobebe avec HorsefeedCédric Angot à FontainebleauVictoire de Eghzala

6 réflexions au sujet de « Etalon »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *